La Thérapie Sociale

____

Qu’est-ce que la Thérapie Sociale ?*

La Thérapie Sociale est une approche transdisciplinaire ayant pour objectif principal de comprendre et de transformer les phénomènes de violence à tous les niveaux de la vie humaine et sociale.

La transformation de la violence par le conflit est ainsi le moyen principal que se donne la Thérapie Sociale pour réaliser sa mission qui est de permettre la coopération au sein des groupes et un vivre‐ensemble véritablement démocratique.

La Thérapie Sociale offre un cadre nécessaire pour vivre et travailler ensemble dans la prise en compte de la complexité du monde d’aujourd’hui.

Que fait l’intervenant en Thérapie Sociale TST ?*

L’intervenant en Thérapie Sociale TST aide les groupes à surmonter les blocages de la coopération et à retrouver un projet collectif grâce à la circulation des informations.

Son rôle est de permettre aux groupes de :

  • recréer de liens entre toutes les parties d’un système humain ou organisationnel
  • sortir progressivement de la violence et de pouvoir restaurer des relations favorables à la coopération.
  • traiter les problèmes et les désaccords afin de parvenir à créer et mettre en œuvre des solutions réalistes à des problèmes souvent complexes

Il ne cherche pas à rendre les personnes responsables par un discours moralisant ou par une forme de conditionnement mais aide le groupe à déterminer les responsabilités partagées et à prendre les décisions qui lui paraissent les meilleures.

Il ne cherche pas à ce que chaque membre du groupe change, mais à créer un environnement qui favorise les prédispositions existantes à la coopération par la restauration de liens blessés : le but n’est pas la guérison des individus, mais la guérison sociale.

L’importance des conflits constructifs*

  • Les conflits sont inévitables dans la vie sociale et ils permettent d’exprimer des points de vue et des regards différents et complémentaires, à condition de ne pas les empêcher.
  • L’intervention en Thérapie Sociale TST organise des espaces permettant de traverser ces conflits afin d’en tirer les informations les plus riches possibles sur la situation donnée.

Violence et conflit*

  • Face à l’expression de la violence, l’intervenant en Thérapie Sociale cherche à renforcer l’expression des souffrances des différents participants, permet aux autres de réagir afin de confronter les visions d’une situation donnée, les expériences et connaissances des uns et des autres. Les conflits permettent ainsi de retrouver la réalité et les responsabilités partagées.
  • Plutôt que d’empêcher l’expression des violences et de la victimisation, il leur donne un cadre d’expression qui va permettre de dégager les véritables conflits de ce qui les empêche ou les rend violents.

Le processus de Thérapie Sociale*

  • Inspirer confiance  : être au service de tous

    Déterminer avec tous les acteurs l’atteinte d’un objectif réaliste et atteignable au service d’un collectif et garantir un espace de sécurité, de participation et de confidentialité.

  • Faire un contrat commun

    Écouter les besoins réels des participants s’exprimant avec des doutes, des réticences, parfois de la méfiance et contractualiser l’objectif commun.

  • Calmer les peurs en favorisant des rencontres en sous‐groupes hétérogènes

    Favoriser la confiance en petits‐groupes permettant la rencontre entre personnes qui n’ont pas suffisamment l’opportunité de travailler ensemble, se rencontrer, se connaître. Cela permet de réduire des préjugés et des peurs.

  • Créer des espaces de conflits constructifs

    Favoriser l’expression des points de vue différents sur le problème concerné par l’émergence au sein du groupe de conflits constructifs. L’intervenant libère l’expression des participants afin que les divergences éclatent et puissent être traitées.

  • Créer des dispositifs de partage d’informations circulantes

    Faire circuler des informations utiles à la compréhension des obstacles à l’atteinte de l’objectif. L’intervenant aide le groupe à déterminer
    les responsabilités partagées et à prendre des décisions concertées.

  • Construire l’intelligence collective intégrant la complexité

    Faciliter la recherche du groupe et la résolution des problèmes par des mises en situations, la proposition d’exercices pour que chacun puisse dire sa réalité, partager ses informations et dévoiler la réalité telle qu’il la connaît et telle qu’il la vit. Aider à la prise de conscience collective des obstacles et des causes des difficultés de l’atteinte de l’objectif.

  • Résoudre les problèmes complexes et trouver des solutions innovantes

    Accompagner le cheminement du groupe en vue de l’atteinte collective de l’objectif commun au service de l’ensemble.

* Les textes de cette page renvoient au processus, concepts, objectifs développés par l’Institut Charles Rojzman.

Vous avez des questions ?