Analyse des pratiques et suivi

Analyse des pratiques professionnelles et suivis

____

Prendre du recul grâce à l’analyse des pratiques professionnelles

L’Analyse des pratiques est un espace privilégié pour poser et résoudre ce qui met en difficulté les professionnels dans l’exercice de leur mission. Elle nécessite un engagement fort des participants : être prêts à être accompagnés, regarder ses réactions spontanées, accepter de se montrer dans sa vulnérabilité, de poser ce que l’on ne comprend pas, ce sur quoi on bute.

L’intervention en Thérapie Sociale TST® vise à créer les conditions de la coopération en rapport avec un objectif précis. En Analyse des pratiques, elle soutient et stimule les liens et coopérations entre tous pour :

  • permettre des compréhensions nouvelles des vécus et pratiques des professionnels en rapport avec leurs publics,
  • et déterminer des pistes, des ajustements, se préparer pour retrouver une puissance d’agir à propos de ce qui peut être délicat, difficile, exigeant dans les pratiques des professionnels.*

Le travail peut se faire au sein d’une même structure ou bien en « inter », dans un cadre externe avec des personnes de structures différentes.

* Cette présentation de l’analyse des pratiques est extraite de l’article L’intervention en Thérapie Sociale au service de l’Analyse des Pratiques rédigé par mes collègues Pascal Hauet, Perrine Lebourdais et Jérôme Voisin sur le portail d’Analyse des Pratiques Professionnelles.

Utile aussi pour d’autres champs que ceux du médico-social

L’analyse des pratiques est souvent utilisée dans les métiers du médico-social mais elle peut tout à fait être utile dans d’autres champs, dès lors qu’il y a des problématiques relationnelles avec un public, une clientèle.

L’œil & la forme a, par exemple, ouvert un groupe dédié aux indépendants, freelances, intermittents pour :

  • Prendre du recul sur sa pratique, les problématiques relationnelles avec ses clients, ses pairs, ses partenaires
  • Partager, comprendre ce qui fait obstacle, ce qui bloque dans les relations de travail
  • Mieux cerner ce qui empêche de faire, d’agir, de s’exprimer

Qu’est-ce qui freine après une formation ou pendant un cursus ?

Il arrive quelquefois que, à la suite de formations ou d’auto-formations, on ne soit finalement pas prêt à appliquer ce qu’on a appris ou à passer à l’action. Et pourtant, on se sentait plein d’énergie pour opérer des changements dans notre organisation ou dans nos relations de travail. On peut être convaincu de l’utilité de ce qu’on a appris et pourtant constater que quelque chose freine.

De même, dans un cursus universitaire ou une formation longue dans une école, on peut avoir besoin de faire le point, de travailler comment mieux se projeter – ou ce qui empêche de le faire – dans un nouveau métier ou une nouvelle activité.

Travailler ce qui empêche de passer à l’action, avec l’aide d’un groupe de suivi

Dans un groupe de suivi fixe, c’est à dire constitué au démarrage, qui se réunit régulièrement sur plusieurs séances (de 6 à 10 séances) et où la confiance se construit, les participants vont pouvoir, à leur rythme :

  • partager leurs vécus
  • identifier ce qui les freine
  • prendre conscience de leur fonctionnement
  • appréhender de nouvelles façons d’aborder leurs problématiques
  • déterminer des pistes d’actions

Ce type de groupe de suivi peut-être mis en place dans le cadre d’un cursus, au sein même de la structure de formation, école, université.

  • Écoles

  • Cursus universitaires

  • Formations longues

Vous souhaitez mettre en place ou participer à un groupe de suivi ou d’analyse des pratiques ?