Analyse des pratiques professionnelles pour les indépendants

____


Quand on a besoin de

  • Collaborer avec quelqu’un mais que ça coince
  • Mieux défendre la valeur de son travail
  • Prendre du recul sur une situation problématique
  • Exprimer son point de vue ou son désaccord, sans violence
  • Mieux prendre sa place dans un projet
  • Mieux argumenter face à un client, un collaborateur
  • Se sentir entendu, soutenu

Prendre en compte l’aspect émotionnel et relationnel

Quand on est freelance, travailleur indépendant, intermittent, on doit organiser ou gérer seul son activité. Il existe heureusement beaucoup d’aides pour construire un projet, travailler sa communication, développer la partie commerciale, faire sa comptabilité, etc.

Mais on s’occupe moins souvent de l’aspect émotionnel et relationnel qui peuvent quelquefois parasiter l’activité. Et pourtant, les émotions ne restent pas à la porte de notre travail et peuvent entraîner des répercussions importantes dans nos relations professionnelles.

Dans le cadre d’un projet, on est amené à collaborer avec des collègues, des partenaires, des amis. L’organisation implique également des relations hiérarchiques.
Il arrive qu’on soit en désaccord et qu’on l’exprime avec colère. Ou qu’on se sente en tension car on ne veut pas que la situation s’envenime. On peut avoir des difficultés à trouver sa place dans l’organisation ou le projet.
Lorsqu’on a un rendez-vous avec un client ou une présentation de projet, on peut se sentir bloqué, mal à l’aise ; ou ne pas être satisfait d’un entretien.
Ou même en travaillant seul, on peut procrastiner, rencontrer des obstacles à agir, faire, dire.


Prendre du recul sur sa pratique, les problématiques relationnelles avec ses clients, ses pairs, ses partenaires.

Partager, comprendre ce qui fait obstacle, ce qui bloque dans les relations de travail.

Mieux cerner ce qui empêche de faire, d’agir, de s’exprimer.

Des groupes d’analyse de pratiques professionnelles

L’œil & la forme propose des groupes d’analyse de pratiques professionnelles pour les indépendants, freelances, intermittents, dirigeants d’association.
Parce que quand on gère une activité de manière indépendante, on a aussi besoin de prendre du recul, d’échanger avec d’autres sur ses pratiques, de se sentir soutenu.

Dans un cadre qui garantit la libre participation, la confidentialité des échanges et où est construite une relation de confiance suffisante, les participants pourront :

  • prendre le temps de partager leurs problématiques
  • identifier ce qui bloque, coince dans leurs relations de travail
  • confronter leurs expériences et leurs réalités avec d’autres professionnels
  • trouver des pistes de compréhension et de solutions

Pour qui ?

Tous les professionnels qui gèrent ou organisent seuls leur activité : freelances, indépendants, intermittents, dirigeants d’association.
Par exemple :

  • Formateurs, consultants, coachs
  • Designers, graphistes, architectes, chefs de projet
  • Rédacteurs, journalistes, traducteurs
  • Artistes, comédiens, chorégraphes, réalisateurs, techniciens

Objectifs

  • Prendre du recul par rapport à une situation difficile
  • Apprendre de l’expérience des autres participants
  • Trouver des pistes de compréhension et d’action

Bénéfices

  • Mieux comprendre ce qui se joue pour soi dans les relations ou situations difficiles
  • Découvrir d’autres expériences et se confronter à d’autres réalités
  • Se sentir moins seul et soutenu
  • Tisser des liens

Dispositif

  • Groupe fixe (de 4 à 6 personnes pour une demie-journée. De 7 à 10 personnes pour une journée)
  • Séances régulières, espacées d’un mois environ
  • Cycle de 10 séances
  • L’ensemble du cycle peut être organisé en présentiel ou en visioconférence

Un processus de travail spécifique : la Thérapie Sociale

Ces séances d’analyse des pratiques professionnelles reposent sur le processus de Thérapie Sociale qui comprend :

  • La construction d’une relation de confiance, d’abord avec l’intervenante qui se présente de manière personnelle et propose un objectif. Puis avec les autres participants par des rencontres « antagonistes » pour baisser les appréhensions et d’éventuelles méfiances.
    Cela facilitera ainsi les échanges qui risqueraient de rester superficiels.
  • La mise en commun et l’harmonisation des motivations et besoins de chacun (participants et intervenante) à participer à ce groupe et à la séance.
  • Se mettre d’accord sur les objectifs du groupe en partant des motivations mais aussi des doutes, réticences des participants ; ce qui va aider à mieux cerner les besoins et à élaborer un « contrat » qui conviendra à tous.
  • Le partage de problématiques, questionnements qui vont faire « echo » à d’autres participants, créer un lien d’humanité mais aussi permettre pour chacun, avec l’aide de l’intervenante, de s’interroger sur ce qu’il fait et ce que cela produit.
  • La recherche, individuelle et collective, de pistes d’action et de solutions.

Comment se déroule une séance d’analyse des pratiques ?

La première séance est principalement consacrée à l’harmonisation des motivations et des objectifs communs.
Les différents participants se rencontrent aussi par petits groupes afin de créer un minimum de confiance et faire baisser d’éventuelles craintes ou inquiétudes.

Chaque séance part de problématiques ou de thèmes apportés par les participants et d’un objectif de séance proposé par l’intervenante. L’ensemble est discuté avec le groupe pour que chacun s’y retrouve.

Le groupe peut être divisé en petits groupes pour créer des rencontres antagonistes, travailler une question spécifique de manière plus approfondie.
Puis les découvertes, les pistes de solutions, les prises de conscience sont mises en commun pour profiter à tout le groupe.

Vous avez des questions à propos de ce groupe d’analyse des pratiques ?

Vous hésitez et souhaitez avoir plus d’informations ? Remplissez le formulaire de contact en précisant votre demande ou appelez-moi directement au 06 64 93 29 79 ; je répondrai à toutes vos interrogations.
Un nouveau groupe est prévu à partir de septembre 2021.

Vous avez une structure, un espace de coworking, un tiers lieu et vous souhaitez mettre en place un groupe de ce type ?

Ces groupes d’analyse de pratiques peuvent aussi s’adapter à d’autres publics : équipes, managers, associations.

Autres sujets qui pourraient vous intéresser